Les peines

De tout temps en France l'avortement a été considéré comme un crime. Il a eu beaucoup de mal a être dépénalisé. en effet la lutte pour le droit des femmes n'a pas été facile , il y a plusieurs loi le punissant , avant de pouvoir y avoir reours en toute sérénité : 

31 juillet 1920, réprime fortement l'avortement qui est considéré comme un crime .

23 juillet 1937, création d'une brigade policières "anti-avorteuse". Arrestation de Madeleine Pelletier qui se bat pour l'avortement.

1942, l'avortement est considéré comme un crime contre l'Etat Français. Il est passible de peine de mort.

1943, Marie-Louise Giraud est guillotinée pour avoir pratiqué des avortements.

1955, l'avortement thérapeutique est autorisé.

1956, création du MFPF , mouvement français pour le Planning Familial.

29 décembre 1967, vote de la loi Neuwirth qui autorise les contraceptifs mais encadre la publicité.

5 avril 1971, Publication dans "le nouvel observateur" du "manifeste des 343 salopes" , ce sont des femmes connus qui déclarent toutes avoir avorté.

En novembre 1972 , Gisèle Halimi qui a fondé l'association "Choisir. La cause des femmes" , défend Marie-Claire , 16 ans et sa mére. Marie-Claire , avec l'aide de sa mère, a été jugée pour avoir avorté illégalement après avoir été violée. Soutenue par son avocate et les associations féministes , son procès devint un véritable lieu où purent s'exprimer les femmes qui luttaient pour pouvoir disposer librement de leur corps. Alors , ce procès, appelé "procés de Bobiny" , a constitué une étape décisive dans la marche vers la dépénalisation de l'avortement et pour les droits des femmes.

Le procés de Bobiny a été un véritable acteur dans la victoire des femmes pour l'avortement , il a permis de le dépénaliser et les avortements ce font aujourd'hui dans de bonnes conditions avec un suivi médical et l'accompagnement des médecins. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×