Introduction

 

 

Depuis l'antiquité, l'avortement est une question de santé publique. Autrefois considéré comme un crime, il est aujourd'hui dépénalisé. En France, 220 000 avortements sont pratiqués chaque année, soit un avortement pour trois naissances. Avant la légalisation de l'IVG en 1975, les femmes ont du lutter pour leur droit, leur liberté, et leur bien-être. Cependant, nous avons remarqué que certains aspects de l'IVG pouvaient engendrer un mal-être chez celle-ci. Nous nous sommes donc penché sur cette question. Tout d'abord nous montrerons en quoi l'IVG était-il très dangereux avant sa légalisation. Ensuite nous expliquerons en quoi l'IVG est une liberté. Enfin nous verrons si l'on peut vraiment parler de mal-être.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×